Echelle de la douleur

Échelle de douleur

Les échelles de douleur sont utilisées pour mesurer l'intensité de la douleur ressentie par un patient. Elles sont importantes pour aider les professionnels de la santé à évaluer l'efficacité des traitements contre la douleur et à déterminer si des modifications sont nécessaires.

Il existe de nombreux types d'échelles de douleur, mais elles peuvent être classées en deux grandes catégories : les échelles unidimensionnelles et les échelles pluridimensionnelles.

Échelles unidimensionnelles : ces échelles mesurent une seule dimension de la douleur, généralement l'intensité. Elles sont les plus couramment utilisées.

Echelle verbale simple (EVS) : le patient est invité à décrire sa douleur en utilisant des mots ou des phrases, tels que "pas de douleur", "douleur légère", "douleur modérée", "douleur intense" ou "douleur atroce".

Echelle numérique (EN) : le patient est invité à évaluer sa douleur sur une échelle de 0 à 10, 0 correspondant à "pas de douleur" et 10 à "douleur la plus intense imaginable".

Echelle visuelle analogique (EVA) : le patient est invité à tracer un trait sur une ligne continue, de 0 à 10, 0 correspondant à "pas de douleur" et 10 à "douleur la plus intense imaginable".

Echelle de douleur comportementale (ECPA) : cette échelle est utilisée pour évaluer la douleur chez les personnes âgées ou les personnes qui ne peuvent pas communiquer verbalement. Elle évalue huit comportements associés à la douleur, tels que les expressions faciales, les mouvements corporels et les changements de comportement.

 


https://recap-ide.blogspot.com/2014/11/les-antalgiques.html

 Les AINS

Anti-inflammatoire non stéroïdien = antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire
Profénid, Apranax, Nurofen, Advil, kétoprofène, ibuprofène, Nifluril, Ketum, Voltarène..

 La morphine

Effets secondaires de la morphine :
Bradypnée (surveillance de la FRsaturationoxygénothérapie...)
Hypotension orthostatique
Somnolence, confusion mentale, vertiges, hallucinations, excitation (surveillance neurologique)
Troubles digestifs : constipation (laxatifs, massages...), nausées, vomissements (anti-émétiques)
Rétention urinaire (surveillance diurèse, globe, sondage vésical...)
Dépendance 

Signes de surdosage :
Insuffisance respiratoire
Somnolence
Myosis
Hypotension atérielle
Vomissements
Arrêt cardio-respiratoire... 

Date de dernière mise à jour : 28/12/2023

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam